Err

Votre panier : 0,00 €
Questions-Réponses
Poser une question
Le composant FAQ

Vous trouverez ici des réponses déjà rédigées, aux questions que vous vous posez le plus fréquemment.

 
Comment choisir ma cigarette électronique?

Tout d'abord, il faut bien distinguer les différents types de cigarettes électroniques,

Les jetables: Que nous avons décidé de ne pas revendre pour leur inefficacité...

Les minis: peu efficaces et peu performantes. La cigarette électronique est un objet électronique ou électromécanique et répond donc à une règle simple : plus c'est gros, plus c'est puissant! 
Les minis qui tentent d'approcher le format de la cigarette traditionnelle manquent de puissance et ont une autonomie très restreintes.

Les mediums: Performantes et efficaces, elles ont en général une autonomie satisfaisante et une production de vapeur tout à fait correcte. Elles conviennent à la plupart des vapoteurs.
Nous parlons là des dernières générations de cigarettes électroniques et leurs puissances et prix sont très variables.

Les Mods: à l'origine, les Mods étaient tout type d'objets modifiés pour en faire des cigarettes électroniques. De nos jours, on appelle Mods les plus gros modèles de cigarette électronique. Plus proches de la taille d'un gros cigare, ils acceptent de grosses batteries rechargeables et peuvent être électroniques ou non. Les passionnés, ou ceux désireux de passer à quelque chose de plus performant, s'orienteront vers ce type de modèle.

Pour plus de détails, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact, ou à passer à la boutique afin de la voir de visu et peut-être même de la tester... 

 
Comment choisir son taux de nicotine?

D'après notre expérience, pour que la réussite soit la plus optimale dans votre quête d'arrêt du tabac, commencez avec un taux de nicotine proche des cigarettes traditionnelles. Ainsi, vous supprimerez d'abord votre dépendance aux autres alcaloïdes du tabac (atropine, curare, muscarine etc...).
Vous pourrez diminuer votre taux de nicotine dans le temps, pour éventuellement atteindre le niveau zéro.

Correspondance:

- Un flacon avec de la nicotine forte (16 ou 18 mg/ml) correspond à un gros fumeur, 1 paquet ou plus par jour.
- Un flacon de nicotine moyenne (11 ou 12 mg/ml) correspond à un moyen fumeur, moins d'1 paquet par jour, ce serait l'équivalent des cigarettes lights. 
- Un flacon de nicotine faible (3 ou 6 mg/ml) correspond aux fumeurs occasionnels mais aussi à la dernières étape avant...

- Un flacon de liquide sans nicotine correspond aux fumeurs "gestuel".

 
Comment entretenir sa cigarette électronique?

Une cigarette électronique est, en quelque sorte, un outil servant à produire de la vapeur.

Dès lors, et comme tous les outils, il faut l’entretenir un minimum et parfois en remplacer certaines pièces.

La batterie n'est de toute évidence, pas éternelle et il faudra un jour ou l’autre la remplacer. Le moment sera venu lorsque son autonomie deviendra insuffisante, signe qu’elle ne « tient » plus la charge.
Les batteries de type eGo sont toutes compatibles entre elles, quelle qu’en soit la capacité (mesurée en mAh : 650, 900, 1100 pour les modèles courants, 320 à 360 pour les modèles plus effilés tels que la KangerTech e-Smart).
Les batteries de cigarettes électroniques  sont conçues pour supporter environ 300 cycles de charge-décharge, soit 300 jours d’utilisation si on les charge chaque jour.
En fonction des modèles, il est aussi conseillé de passer un coton tige ou un essuie-tout sur la connectique de la batterie, de façon à retirer la condensation qui s'y est déposée, avant chaque branchement de recharge.
Autre pièce d’usure, le clearomiseur ou atomiseur qui est plus exactement le combiné résistance-mèche qui chauffe la résistance et fabrique la vapeur.
A force de chauffer, les mèches finissent par brunir ce qui est normal, car ce brunissement ne provient pas de leur combustion mais plutôt d’une caramélisation de l’e-liquide.
Certains liquides encrassent plus ou moins les clearomiseurs.
Lorsque le clearomiseur est démontable, il suffit de remplacer l’ensemble résistance-mèche.
Sinon, il faut remplacer le clearomiseur dans son ensemble.

 
Où sont fabriqués les e-liquides?

Certains e-liquides à bas prix, produits essentiellement en Chine, ont longtemps eu la réputation de contenir des produits, au mieux de mauvaise qualité, au pire nocifs pour la santé.
La production chinoise se serait depuis lors assainie mais il n’existe aucune étude pour le certifier. 

Il existe de nombreux autres pays de production d’e-liquide, aux Etats-Unis et en Europe.
Parfois, il s’agit uniquement d’activités d’assemblage de composants qui peuvent donc provenir de n’importe quelle partie du monde, ce qui n’est pas très rassurant. Dans d’autres cas, de petits producteurs sont nés en France (VDLV par exemple), avec une exigence de qualité et de traçabilité qui justifie amplement des prix à peine plus élevés.
Notre santé en dépend, ne l’oublions pas. Qui plus est, ces producteurs français, du moins ceux qui nous fournissent nos e-liquides, mettent un point d’honneur à utiliser des arômes naturels et apportent des garanties (certification, transparence, respect des réglementations) que nous jugeons indispensable.

 
Pourquoi y a t-il une tête de mort sur les flacons de e-liquide?

Vous aurez sans doute remarqué que sur les étiquettes des flacons de e-liquides fabriqués en France ou non, il y a une tête de mort...
Ceci tient du fait que la nicotine est considérée comme un produit très nocif et les fabricants de e-liquide doivent donc appliquer le marquage T+ (Très toxique).
C'est la nicotine et non les autres produits du liquide qui sont considérés par ce marquage. 

Donc pas de marquage pour les e-liquides sans nicotine.
En effet, la nicotine à forte dose est un produit très toxique, et il est très dangereux de boire le contenu d'un flacon de E-liquide!
En cas d'absorption de e-liquide contenant de la nicotine, consulter immédiatement votre médecin!